Infiniti

Infiniti est un constructeur automobile japonais, filiale haut de gamme de Nissan et donc de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

La suite de l'histoire de Infiniti

La commercialisation d’Infiniti a officiellement débuté le 8 novembre 1989 aux États-Unis, et son activité internationale s’est depuis lors étendue au Mexique, au Canada, au Moyen-Orient, à Taïwan, en Corée du Sud, en Russie, en Chine où la production démarre en 2014, en France (2008), en Espagne (2008), au Royaume-Uni, en Ukraine, au Chili, à Singapour, en Afrique du Sud, en Australie, à Hong Kong (2013) et au Brésil (2014). La réputation de la marque s'appuie sur des notions de qualité de finitions et de service, ainsi que de fiabilité1. Plus d'un million de voitures ont été vendues aux États-Unis depuis sa création en 1989. En 2010, la marque japonaise noue un partenariat avec Mercedes1. Le réseau mondial d’Infiniti comprend plus de 200 revendeurs dans 17 pays2 dont environ 80 en Europe1. Malgré tout, la distribution d'Infiniti en Europe n'est pas une priorité, et reste donc confidentielle : alors que Carlos Ghosn annonce, lors du lancement sur le vieux continent, vouloir atteindre « 25 000 ventes » au bout de cinq ans sur ce territoire, les ventes plafonnent pour 2015 à moins de 5 000 exemplaires, dont un peu plus de 700 en France1. Jusqu'à l'annonce de la Q30, les modèles sont plutôt adaptés à la clientèle des États-Unis où la marque réalise les deux tiers de ses ventes sur un total mondial de plus de 180 000 véhicules1. Ce modèle de petite berline compacte premium souhaite concurrencer les Mercedes Classe A (base sur laquelle elle est construite) ou les Audi A3, et marquer ainsi une amélioration des ventes sur le marché européen1,3. Finalement, en mars 2019, le constructeur annonce son retrait de l'Europe pour le début 2020, afin de se concentrer sur les marchés de l’Amérique du Nord, la Russie et la Chine4. Les risques liés au Brexit en Angleterre, la fiscalité écologique dans les pays européens et les ventes d'Infiniti représentant à peine 1 000 véhicules par mois sur le vieux continent ont accélérés le retrait de la marque de luxe.